Pour répondre au mieux aux attentes des multiples usagers, respecter le cadre de vie des riverains et plus globalement l’environnement, VINCI Autoroutes a réalisé un état initial de l’environnement, des diagnostics techniques et des études détaillées.

Les engagements

L’état initial de l’environnement a consisté à établir un état des lieux des différentes composantes de l’environnement sur le périmètre du projet d’aménagement de la Porte de Gesvres : environnement humain et naturel, paysage, cadre de vie, bruit, air, ressource en eau, biodiversité, terres agricoles, etc. Ces études ont ainsi permis de considérer l’ensemble des caractéristiques du territoire sur lequel les travaux sont mis en œuvre.

Après la concertation publique, des études approfondies ont été conduites afin d’affiner les diagnostics techniques et d’identifier les mesures à mettre en œuvre dans le cadre de la démarche “Éviter, Réduire et Compenser”.

Il s’agissait, dès la phase de conception, d’éviter les incidences du chantier sur l’environnement, de les réduire si elles ne pouvaient être évitées et de les compenser le cas échéant. L’objectif est de maintenir l’environnement dans un état équivalent ou meilleur à celui observé avant la réalisation du chantier d’aménagement de la Porte de Gesvres. La démarche a été appliquée dès la conception du projet pour assurer la meilleure intégration possible dans le territoire.

Cadre_de_vie

La démarche “Éviter, Réduire, Compenser” concerne l’environnement au sens large (humain, milieux naturels…) et s’applique de manière proportionnée aux enjeux.

Afin d’induire  le minimum d’impact pour l’environnement, l’objectif a visé à :

  • donner la priorité aux mesures d’évitement, puis de réduction de l’impact,
  • définir si nécessaire, des mesures de compensation de cet impact,
  • pérenniser les effets des mesures de réduction et de compensation, aussi longtemps que les effets sont présents.

L’acoustique

L’intégration de l’aménagement de la Porte de Gesvres dans son environnement passe par le respect de la réglementation acoustique. L’état initial acoustique a démontré la conformité de l’infrastructure existante à la réglementation. Des études d’impacts ont été réalisées pour s’assurer de la conformité du nouvel aménagement à la réglementation.

Ainsi, suite aux études menées, il est prévu dans le cadre des travaux d’aménagement de la Porte de Gesvres la réalisation d’un écran acoustique d’environ 350 mètres de long au niveau de l’angle Chaillou à Nantes.

 

Limiter les emprises foncières

Plusieurs optimisations des emprises ont été recherchées, suite à la concertation et lors de la définition du projet. Afin de réduire ses impacts sur l’environnement, VINCI Autoroutes a choisi de diminuer le rayon de voies routières en phase de conception. Cette démarche a permis une diminution conséquente des emprises foncières sur les formations végétales, les zones humides, les plans d’eau (sites de reproduction des amphibiens), et les activités agricoles (maraîchage).