L’Etat

Les services de l’État veillent au respect du cahier des charges et du contrat de concession de VINCI Autoroutes : conformité aux normes techniques, engagements en faveur de l’environnement, délais de réalisation des travaux, etc.

Ils ont organisé l’enquête publique et délivré les différentes autorisations réglementaires préalables au démarrage des travaux et relatives à la préservation de la ressource en eau, à la protection de la biodiversité, à l’archéologie, etc.

Ils approuveront également la mise en circulation des aménagements réalisés.

Les gestionnaires de voiries

VINCI Autoroutes totalise un réseau de 4 443 kilomètres en France, constitué des sociétés concessionnaires ASF, Escota, Cofiroute, Arcour et Arcos.

Cofiroute, société concessionnaire d’autoroutes au sein du pôle VINCI Autoroutes, exploite un réseau de 1 211 km couvrant le centre-ouest de la France, dont l’A11 qui relie le Sud parisien à l’agglomération nantaise.

Entre la Porte de Rennes et la Porte de Gesvres, le périphérique est exploité par Cofiroute en coordination avec les services de la Direction Interdépartementale des routes ouest (DIR Ouest) qui gèrent les autres sections du périphérique nantais.

Sous l’égide du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, VINCI Autoroutes a financé et piloté les études et procédures jusqu’à la déclaration d’utilité publique.

Avant la phase de concertation, VINCI Autoroutes a missionné des bureaux d’études pour effectuer différents diagnostics sur l’eau, l’air, la biodiversité, le paysage et l’acoustique, ainsi que des études techniques sur les différentes possibilités d’aménagement.

Les collectivités

Le fonctionnement du périphérique nantais – et plus globalement celui des transports dans l’agglomération nantaise – est géré de concert par les autorités compétentes en la matière. Un comité de pilotage composé de l’État et des collectivités locales partenaires se réunit régulièrement pour échanger et coordonner les chantiers sur le périphérique nantais.

Dans le cadre du plan d’investissement autoroutier (PIA), VINCI Autoroutes – en qualité de concessionnaire de l’autoroute A11 – et Nantes Métropole ont signé une convention de financement pour l’aménagement de la Porte de Gesvres sur l’autoroute A11.

La Région Pays de la Loire et le Département Loire-Atlantique sont co-financeurs. Représentant un investissement de 47,9 M€ (valeur 2016), le projet est co-financé par VINCI Autoroutes à hauteur de 75% environ. Nantes Métropole coordonne le financement collectivités : 4,085 M€ pour Nantes Métropole, 4 M€ pour la Région Pays de la Loire et 4,04 M€ pour le Département de Loire-Atlantique.

Les parties prenantes représentent toutes les personnes physiques ou morales concernées par les travaux d’aménagement de la Porte de Gesvres : les habitants et les associations riveraines du chantier, les élus représentant les communes de Nantes et de La Chapelle-sur-Erdre, les acteurs économiques, les usagers du périphérique, les services des administrations locales et régionales, les exploitants des réseaux et des infrastructures franchies, etc.